Le Port Autonome de Strasbourg : un port rhénan dans la ville depuis 90 ans

L’histoire de Strasbourg et celle de son port sont étroitement liées. De tout temps, les activités fluviales ont contribué à la vitalité de la cité : au Moyen-Âge, l'activité portuaire se concentre sur l’Ill, près de l'Ancienne Douane et s’étend ensuite vers les quais des bateliers et des pêcheurs.

Au 19e siècle, Strasbourg est reliée au réseau intérieur français par les canaux du Rhône au Rhin et de la Marne au Rhin ouverts respectivement en 1832 et 1853. La ville se tient à l’écart du Rhin notamment à cause des crues (1422, 1480, 1570, 1641, 1852 …) mais profite de la situation privilégiée du fleuve qui, déjà, constitue un axe commercial majeur entre les Pays-Bas et la Suisse. La liaison fluviale entre la zone portuaire du centre-ville s’effectue par le Rheingiessen et le petit Rhin (secteur de la Place de Zurich/rue du Maréchal Juin).

Le bassin de l'Hôpital est creusé dans les années 1880 pour l'accueil des péniches de canal. Puis le bassin d'Austerlitz, véritable origine du port rhénan d'aujourd'hui, accueille le premier bateau à vapeur en 1892. Au début du 20e siècle sont creusés les bassins du Commerce et de l'Industrie, marquant l'ouverture directe sur le Rhin. Le port est alors municipal.

En 1926, le Port Autonome de Strasbourg est créé sous la forme d'un établissement public, en application d'une convention entre l'Etat et la ville de Strasbourg, pour assurer l'extension des installations portuaires.

L'établissement poursuit le développement de la circonscription portuaire strasbourgeoise avec la réalisation de l'écluse Sud, des bassins des Remparts, Vauban et René Graff (1927-1931), du Port aux Pétroles (1927, étendu en 1963), des avant-ports Nord (1927) et Sud (1935), puis de la partie sud du port (à partir de 1950), ainsi que l'aménagement des zones annexes de Marckolsheim à Lauterbourg.

Le port actuel est aujourd’hui un acteur économique majeur et doit tout particulièrement son succès à l’évolution du transport fluvial rhénan rendu possible par les aménagements successifs du Rhin aux XIXème et XXème siècles qui l’ont rendu navigable quasiment toute l’année. 2e port intérieur français, il est aujourd’hui idéalement placé au cœur de l’Europe, à la croisée de quatre corridors de flux de marchandises. Il est relié quotidiennement aux grands ports maritimes du nord (Rotterdam et Anvers), par la voie d’eau, le ferroviaire et par la route. Le Port de Strasbourg dispose également de liaisons ferroviaires avec les grands ports maritimes français.

Le Port Autonome réalise et entretient les infrastructures de dessertes et met à disposition des entreprises ses terrains par voie d’amodiation. Il gère au travers de sa filiale « Rhine Europe Terminals » la manutention portuaire sur ses terminaux à conteneurs et colis lourds qui traite plus de  400 000 conteneurs par an pour les types de mode de transport fluvial/ferroviaire/routier. Il assure également avec sa seconde filiale « Batorama » des visites en bateaux de Strasbourg qui transporte plus de 700 000 passagers par an.

source: extrait du livre édité à l'occasion des 100 ans de l'UPF "Arrivés à Bon Port - 100 ans, l'Union des Ports de France" 1917-2017.

Localisation

Photos